Robert MALAVAL (1937-1980)

Dirty dirty honpf, 1972
Feutre sur papier, signée, titrée et datée H. 55 cm – L. 75 cm

« A un moment où j’étais tellement écoeuré de dessin bien fait, je me suis mis à faire des petits points. C’était un travail minimaliste. Tous les jours une demi heure de dessin ! Je trouvais tellement vain de faire quoi que ce soit qui représente quoi que ce soit que je me disais faire des points, il en sortira peut être quelque chose »

Robert Malaval est le peintre rock’n’roll. Étoile filante de la création de l’après guerre, il s’installe à Paris et expérimente diverses techniques, de l’abstraction à l’Aliment Blanc, Robert Malaval veut aller vite et loin. La peinture de Robert Malaval est d’une énergie fracassante. Les oeuvres se composent comme l’on joue un morceau sur scène, avec fougue et fulgurance. Robert Malaval compose sur le vif. Entre minimalisme et action painting, d’une traite, des formes apparaissent.